Chamanisme

Qu’est ce que le chamanisme ?

Que signifie le chamanisme ?

On me pose souvent la question suivante : qu’est-ce que le chamanisme ? Définir le chamanisme peut s’avérer compliqué, cela est tout aussi subtil que la croissance de la graine qui deviendra le grand Chêne de la Forêt. En effet, notre planète connaît un nombre incalculable de formes de chamanisme, réparties partout sur son sol. Ne donner qu’une seule définition reviendrait à réduire des milliers de cultures à une seule, inexacte, floue et loin de la réalité. Ne souhaitant pas transformer le chamanisme à une seule philosophie, une seule théorie ou une seule religion, je tenterai donc d’aborder les fondements que ces diverses pensées chamaniques nous offrent aujourd’hui. 

Je pose donc l’intention, ici et maintenant, de vous donne ma vision du chamanisme au cours de deux articles pour vous laisser le temps de réfléchir en profondeur à cette question, car l’objectif sur notre Terre est de ressentir et d’expérimenter les choses, vous découvrirez peut-être que vous avez l’âme d’un chaman …

Comment définir le chamanisme ?

En faisant quelques recherches rapides sur Internet sur le chamanisme, nous tombons sur la définition suivante : « ensemble de croyances, de pratiques magiques et religieuses rencontrées chez les chamans et par extension dans les sociétés primitives des continents » (selon le site du CNRTL). Le chamanisme rassemble-t-il des croyances ? Qu’est-ce qu’une croyance ? Qu’est-ce donc ces pratiques magiques ? Finalement, y a-t-il un lien entre le chamanisme et la religion ?

Le chaman et les croyances !

J’entends souvent parler de « croyances » lors des discussions autour du chamanisme. La plupart des Êtres Humains conçoivent ce dernier comme « un ensemble de croyances », or en quoi croient les chamans ? Ce mot, « croire », n’est-il pas erroné ou obscur ? Son étymologie nous vient du latin « credere » qui signifie : « confier en prêt, avoir confiance ». Evidemment à cette époque, il n’y avait pas de notion de croyance en un quelconque Dieu unique, puisque les sociétés étaient largement polythéistes et vénéraient des forces de la Nature personnifiées. Puis, le sens religieux s’est développé avec l’avènement des religions monothéistes. De nos jours, le mot « croire » est devenu énigmatique, nous l’utilisons au quotidien dans « je crois en Dieu » pour les personnes suivant un dogme ou encore « je crois en moi » pour montrer sa confiance en soi – ce qui se rapproche du sens premier du mot – ou nous confondons tout simplement les verbes « penser » et « croire ». 

En ce qui concerne le chamanisme, retenons donc le sens premier du mot, issu du latin : avoir confiance. En effet, le Chaman est un Être Humain qui croit, qui fait confiance en ce que le Cosmos a décidé pour lui, qui fait confiance à la vie, aux gens, à la Nature, aux mondes Animal et Végétal. Pour lui, rien n’arrive par hasard. S’il rencontre quelqu’un de malveillant, ce ne sera pas contre lui, ce ne sera ni mauvais ni inquiétant, il fera simplement confiance en ses guides et protecteurs qui ont décidés de cette rencontre, car ils estiment qu’elle lui permettra de grandir et qu’il pourra évoluer et se transcender grâce à cette expérience. Cependant dire que le chamanisme est « un ensemble de croyances » peut prêter à confusion lorsque l’on ne se remémore pas l’étymologie. Pour ma part, je considère plutôt le chamanisme comme un regroupement d’Être Humains ayant appris à avoir une confiance inébranlable pour la Vie. Effectivement, les chamans ne croient pas en Dieu, du moins celui que les dogmes nous présentent, pour lui tout est divin. En constatant ce fait, nous comprenons bien qu’il n’y a pas d’« ensemble de croyances » à moins de considérer l’Existence comme tel.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *